BlitzKrieg Index du Forum
  BlitzKrieg
Bienvenue sur le forum de discussion de la règle de jeu BlitzKrieg
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Introduction à notre campagne fictive Soudan 1942
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Afrique et Méditerrannée 39-43
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
aurèl
Général de division
Général de division


Inscrit le: 01 Jan 2014
Messages: 208
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 12:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la dernière bataille de la campagne, les états major des deux camps ont sorti le grand jeu. Le commandement anglais a rassemblé toutes les forces qui lui restaient, faisant travailler ses ateliers de réparation à plein régime. Ainsi, pour le périmètre défensif de Karthoum comprenait : une compagnie de milicien soudanais à faible valeur combative, une compagnie réduite d’indien prête à se battre et l’équivalent d’une autre compagnie réduite placée au niveau de l’infirmerie et pouvant être activée seulement si elle réussissait un jet de moral.
Coté équipement lourd, tout les blindés disponibles ont été réquisitionné, c’est donc 3 Grant, 2 Matilda dont un toujours enrayé et 2 Churchill qui se retranche autour des faubourgs.
La batterie de 2 canons de 25pdr est aussi présente pour tenter d’assurer une suprématie en artillerie. Du coté de la SRAF, un hurricane a été réparé avant la bataille, et un autre a été envoyé en renfort.



En face, le commandement germano-italien met son plan au point.



L’armée italienne va fournir le gros de l’infanterie avec deux compagnies complétées par mortier et MG. Une section de fusils antichar est aussi déployée. Les italiens vont aussi engager une section de reconnaissance avec 2 AB-41 et une Sahariana et une section de char avec 3 M13/40 et un semovente.
L’allemand engage principalement du matériel lourd, une section de 3 panzer III, une section de 3 panzer III J, une section de 2 panzer IV long et une section d’artillerie avec 2 canons de 105 et un 4x20mm sur un camion. Une compagnie de grenadier complète le tout.
L’appuie aérien est formé pour l’Italie de 2 Macchi C-200 et pour l’Allemagne d’un Stuka et d’un Heinkel He-111.

Les défenses côté italien :


et coté allemand :


Le lancement de la bataille est laissé aux italiens qui lancent en avant leur section de reconnaissance. Croit trouver un abris derrière un talus, la section s’arrête mais est immédiatement pris à parti par le Matilda valide qui détuit une AB-41. Le combat commence…


Les allemands lancent leur panzer III pour faire sauter le verrou des Matilda sur la colline, mais prudent ils ne s’attaquent qu’au Matilda enrayé.


Les italiens lancent à pleine vitesse leur blindés pour éviter le tir meurtrier des Grant. Hélas, les pointeurs britanniques garde leur flegme et anéantissent les chars italiens.
*

Dans le même temps, et toujours avec pour objectif de pendre la colline, l’infanterie du DAK progresse en colonne.


L’infanterie italienne progresse tout en essayant de rester à couvert…


De manière à réduire les canons anglais au silence, les artilleurs allemands prennent position….

…Mais ce sera finalement un panzer III J qui détruira le premier canon de 25 lors de son premier tir. Les deux autres Panzer auront moins de chance, un foncera sur le Churchill, manquera son tir et sera immobilisé par la riposte alors que l’autre enraye son canon au premier tir.

Pendant que l’infanterie indienne et soudanaise se dévoile, les panzers IV attaque à l’extrême droite du front allemand un autre Churchill retranché mais ce premier combat ne donne aucun résultat.



Les artilleurs britanniques survivant sont bien décidés à venger leur camarade et ouvre le feu sur l’artillerie allemande. La précision est parfaite pour un résultat dévastateur, la DCA allemande est détruite ainsi qu’un des canons de 105


Le commandement allemand transmet ses ordres à ses panzers : Foncez !! Démontant une nouvelle fois l’efficacité et la qualité des équipage de char, le panzer immobilisé détruit à bout portant le Churchill, celui enrayé réussi à réparer en plein combat et enfin celui de commandement, avec le chef de char sorti fonce à travers la tranchée...

…et détruit le dernier canon de 25pdr.


La progression des Panzers III J marque l’assaut général sur le front allemand. Un panzer III immobilise le Matilda enrayé pendant que les deux autres traversent la tranchée protégeant la ville. Les panzers IV essayent de traverser les barrières protégeant le Churchill, l’un reste coincé mais l’autre passe sans pour autant réussir à détruire le mastodonte anglais. L’infanterie allemande atteint le haut de la colline, galvanisant les italiens et les entraînant à leur suite.



C’est le moment choisit par la Luftwaffe pour intervenir. Malheureusement ou heureusement le Heinkel manque son bombardement et le stuka n’inflige aucun dégâts aux indiens retranchés.


Le Churchill survivant réussit à détruire un panzer IV avant de succomber à son tour.


L’aviation britannique intervient pour tenter de changer le cour d’une bataille pour l’instant favorable aux allemands. Un pilote parvient à détruire le Stuka qui explose au dessus du champ de bataille, mais son coéquipier sera abattu par la chasse italienne et devra sauter en parachute en plein combat. Il sera ensuite fait prisonnier.


La colline était tombée aux mains des italiens qui avait eu à subir des pertes plutôt importantes en raison des mitrailleuses du Matilda mais aussi par écrasement. Le Matilda finissait pourtant par être immobilisé et évacué. Percevant le trou dans leur défense, le général en charge de défendre la ville pris une décision audacieuse. Espérant que les maisons garnies de troupes tiendraient le coup suffisamment longtemps il lança les Grant, ses derniers chars, dans un mouvement de faux devant détruire les forces italiennes en face et permettre de tomber sur le flan des allemands. Deux Grants quittèrent donc leur retranchement pour s’aventurer sur le no man’s land.


Un duel s’engage entre un Grant et le semovente. Pour la plus grande joie du chef de char anglais, le canon italien s’enraye. Mais la chance n’est pas du coté anglais aujourd’hui et le Grant enraye ses 2 canons !


Obligé d’appeler à la rescousse l’autre char, le coup de faux est grandement ralenti…


….ce qui permet aux chars allemands de s’infiltrer totalement dans la ville, suivit de l’infanterie qui prend position dans les tranchées et laisse le temps à l’artillerie allemande de détruire une maison.



L’infanterie italienne progresse entre les maison détruite.


Alors que le commandement allemand fait son apparition, signe d’une victoire proche, avec une ambulance, prête à soigner les blessés.



Il ne reste bientôt plus qu’une maison debout dans un Karthoum en flamme. Un Grant placé la pour protéger l’intérieur de la ville est détruit d’un coup direct d’un panzer alors que l’infanterie progresse sous le couvert des chars.


L’aviation italienne tente de détruire les dernières troupes indiennes.


L’aviation britannique tente un dernier passage sans effet, ce qui pousse les derniers survivants indiens, bien aidés par la masse de deux panzers, à se rendre alors que dans le ciel tournoie deux chasseurs italiens.




Karthoum est tombé….


La campagne se solde par une victoire aux points du joueur allemand suivit de l’anglais et de l’italien. IL faut cependant prendre en compte le fait que les italiens ont joué une bataille en moins d’où des PV moins importants.


_________________
Il n'y a que 2 espèces de plans de campagne, les bons et les mauvais. Les bons échouent presque toujours par des circonstances imprévues qui font souvent réussir les mauvais.
Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marcur
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 03 Fév 2010
Messages: 5646
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 4:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Échevelé ! Épique ! Belle bataille ! Cool

Bravo au narrateur qui nous l'a bien décrite ! Very Happy
_________________
Ce n'est qu'un début, continuons le début ! (slogan soixante huitard)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aurèl
Général de division
Général de division


Inscrit le: 01 Jan 2014
Messages: 208
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 5:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Marcur. J ai fait à partir de mes souvenirs et des photos , ça n a pas toujours été facile Very Happy

en tout cas mmaintenant je suis prêt pour la prochaine Mega Afrique du Nord! Very Happy
_________________
Il n'y a que 2 espèces de plans de campagne, les bons et les mauvais. Les bons échouent presque toujours par des circonstances imprévues qui font souvent réussir les mauvais.
Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Afrique et Méditerrannée 39-43 Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
subGreen style by ktauber
Traduction par : phpBB-fr.com