BlitzKrieg Index du Forum
  BlitzKrieg
Bienvenue sur le forum de discussion de la règle de jeu BlitzKrieg
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Création compagnie panzer grenadiers
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Armées et organisations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 11:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Piste erronée
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.


Dernière édition par Caporal Von Jackson le Dim Fév 02, 2020 5:36 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 11:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Résumé du "debat"


En premier lieu je poste une réponse à Gino, en rapport avec sa demande de creation d'une cie de panzergrenadiers, demande ancienne, puis renouvelée.

Je ne suis pas en contact ni en discussion avec Barca.


S'ensuivent trois posts successifs de Barça, en rafale qui ironisent sur me propos, dans une tentative de rendre aux yeux des autres, ma propre assertion nulle ou non fondée. Avec un propos rabaissant sur ma "tentative" de parler "jeu ou histoire", ou encore "stratégique ou tactique". Le ton est très directif (niet) autoritaire et détonne par rapport à la norme des réponses. Le post présuppose que ma réaction sera celle de prendre la mouche, terme qu'il emploie ("prends pas la mouche") Donc ce que je vais dire dorenavant, relève d'une forme de susceptibilité et est par avance decridibilisé.

Que disent ces trois posts qui conditionnent les échanges qui vont suivre durant huit jours ?

En premier trois lol. Le propos n'est pas risible, il est très risible.

Ensuite "pour être sérieux..." ce que je dis n'est donc pas sérieux.

Ensuite il ajoute "le pauvre Gino" (mon propos selon barca est incapable ici d'aider l'auteur initial) et "on" (donc barca et les autres) "ne sait pas si tu tentes de parler jeu ou histoire". Ou encore "strategie ou tactique". Ce que j'écris est donc confus mais pas sur un point, ce que je pourrais entendre, mais sur ces quatre plans, ceci sans explications détaillées d'ailleurs.

Mais il n'est pas que confus, il n'est qu'une tentative risible, barca ayant rajouté un "lol". Un debut d'explication avorté donc, sans aucune maitrise et qui ferait rire. selon ce monsieur.

S'ensuit un paragraphe historique sur les panzergrenadiers, leur utilisation stratégique, où il inclut un "niet" catégorique dans ses explications. C'est comme ca et pas autrement. Donc le débat est clos, fin du dossier, fermez le ban. Il détient la vérité, on l"écoute.

Il exclut toute erreur possible de sa part. Le ton est donné d'emblée. "niet c'est pas leur rôle". J'ai pourtant la lecture en tête très récente du contraire (soldat oublié, description d'un assaut de nuit d'infanterie vers une tranchée adverse).

Ensuite il ajoute : "ne prends pas la mouche, relis toi" (en fait selon lui je serais -en sus de mon incompétence- susceptible et je dois me relire, comme un gamin). Explications techniques qui suivent.
Enfin, dernière information-de type paternaliste-"notes" -je prends mon post it- "que je ne te contredis pas fondentamement" (ouf, la petite tape sur la joue qui fait du bien) c'est juste qu'"expliqué comme ça"... "c'est contre productif".Au final je me suis mal exprimé, c'est bien essayé mais bon, hein, on te comprend pas.

Conclusion des trois posts : très risible, pas sérieux, incapable d'aider un autre, confus sur quatre plans et risible, produit une simple tentative, niet, je suis susceptible, mon écrit n'est pas bon, on me concède gentiment que je suis pas contredit de facon paternaliste mais au final c'est abscons et surtout ça ne sert à rien.

Pas si mal déjà en trois posts.

Ce qu'il appelle "égratigner ma susceptibilité" dans un de ses derniers posts, tentative de distanciation avec ce qu'il écrit vraiment, la portée des mots chez l'autre,ce qu'il peuvent comporter de rabaissant.

Alors que c'est déjà dès le début, clairement et largement vexatoire, disqualifiant dans ces domaines une personne dans une discussion commune, rabaissant comme on pourrait le faire avec un subordonné (dans son esprit visiblement)
Cela crée ausdi des conditions de subordination qu'il s'imagine être réellement, sur le plan de la connaissance historique.

Lesquelles conditions d'impression de domination sur un domaine qu'il éprouve, évolueront tres rapidement, vers le rabaissement rapide de mon humanité ("humainement t'en est la, du moment que tu kiffes"), ouvrant une brèche dans un barrage moral, qui lui permettra ensuite de faire sa petite x party et être le procureur de toute ma vie.

Tout y passera.

A aucun moment recul sur le sujet, réflexion, ouverture vers une possible lecture différente etc.
Voire reconnaître les autres qualités de l'interlocuteur qui produit naguère de belles tables, collectionneur de figurines, ami avec d'autres membres, peintre de niveau au minima correct, rien de tout cela.

Il ne relativise pas en se disant qu'il s'agit d'un loisir.


Cette attitude de rejet violent et systematique de mes propos se retrouvera plus tard quand j'exposerai des exemples concrets face à ses certitudes dites sur un ton péremptoire. Les réponses seront alors très très virulentes et lapidaires (:j'texplique tput de suite ou tu comprends toi-même", "t'entraves peau de zob").


Une intervention de Demarkation lui fait remarquer qu'il se trompe de champ d'interprétation (operationnel au lieu de strategique), ce qui donne de l'eau à mon moulin, puisque le jeu est un jeu tactique (on joue plutôt des compagnies, pas des corps d'armées).


Après la réponse de Barca, dilatoire et assez absconse (parlant de grand tactique et de la 2eme db,
"surtout en aout: ), m'ayant  bien boulé sur le "flou" de ma précédente réponse au "pauvre" Gino, je lui réponds sur le même ton, qu'il n'a pas vraiment "simplifié" non plus la réponse aux informations que demande Gino.

Ayant vécu une approche assez directive, venant du haut et qui ne me semble pas plus répondre à Gino que ça (2eme DB, stratégie, grand tactique, Gino cherchant juste à composer sa compagnie) je lui rétorque avec la verticalité du stuka qui loupe sa cible, ironisant aussi sur lui, puisqu'il s'autorise à me torpiller.

Ce qu'il perçoit comme la provocation de trop

On passe ensuite à une dimension élargie.

Je suis ensuite attaqué sans raison sérieuse ni justifiée (il s'agit initialement d'aider Gino, rien de plus), pas uniqiement sur cet aspect spécifique mais sur la globalité de ma connaissance de l'histoire de l'époque seconde guerre mondiale, faisant observer que "tous sur le forum" avaient vu que je n'avais que "de très vagues idées sur les combats" et meme apres des annees, au niveau connaissance t'en es là,
Concluant par "humainement t'en es là, du moment que tu kiffes".

L'attaque ne porte plus sur une spécificité, ni une connaissance élargie mais sur mon degré d'humanité selon barca, qui se pose ici en juge de mon niveau.

Il ne se donne aucune barrière, il est passé en mode procureur.

La déstabilisation et le caractère violent et decomplexé du "debat" assez inquisitoire somme toute commence là. Une fois qu'on est déshumanisé, c'est plus facile de lâcher les bas instincts, les accusations, les insultes et diverses dégradations qui suivront.

S'ensuivent au fil des posts, une succession assez délirante d'informations à caractère toxique, qui n'ont aucun  fondement (je les désamorce aisément mais dois y consacrer bcp de temps et d'énergie.)

Mais qui sonnent comme des jugements.

Barca utilisera un moment le mot "sentence" à mon égard, se positionnant en juge de ma place ou non sur ce forum.

Il est question d'une participation avortée a la méga de Loïc, a Pau, selon laquelle je me serais "défilé", occasionnant "a l'époque quelques grivoiseries" (l'auteur ici mélange des concepts, la grivoiserie est constituée de propos à caractère d'ordre sexuel ou coquins). Qu'importe donc le mot, le but est de déstabiliser et décrédibiliser, et là aussi de rappeler un consensus existant contre moi, à une époque donnée.


Je me perds du coup régulièrement dans de longues explications, immédiatement qualifiées de "bouses".

Les lire ne l'intéresse pas (il ne prend pas acte par ex. que pour Pau j'étais malade), ce qui compte c'est continuer son travail d'exclusion.

Je suis littéralement jugé par l'expert en peinture, l'expert en histoire, l'expert en psychologie.

Et bien sûr, comme je suis son déficient de service, il se permet toutes les injonctions.

En ce sens il répond aux exemples que je fournis sur les panzergrenadiers par des propos très agressifs et péremptoires :

"t'entraves peau de zob".


Barça ensuite tente une autre forme de discrédit en invoquant l'effet Dunning Krueger,  ("ça te parle ?") qui caractérise selon lui ma pensée :

Je vais voir sur wiki, je suis donc selon lui incompétent, en proportion inversement proportionnelle à mes écrits ou mes dires.

En.somme, plus je dis, moins je suis compétent. Pratique pour clore le bec d'un contradicteur. Un couteau suisse du "tais-toi.

Donc une disqualification donnée par avance a tout ce que je peux apporter. 

Ce procédé de disqualification revient sous une autre forme ensuite, évoquant mon travail d'artiste et ma connaissance de l'art et des techniques de peinture que je maîtrise (Je fais suite à une attaque sur mes peintures de figurines) il m'est objecté de facon très autoritaire, qu'il s'agit là d'un "argument d'autorité" donc "les plus faciles à démonter". Ce qu'il ne tente pas de faire, évidemment  puisque c'est mon metier, il n'est pas en terrain connu.

Cela dit, une fois de plus, ce que je dis n'a aucune valeur.

Afin de décrédibiliser un peu plus tard, mon travail il associe ensuite mes aquarelles à Martine a la plage, facon de réduire ma compétence aux yeux des lecteurs.

A un autre moment il réduit mon travail d'artiste à des toiles ultra-moches, mievres au point d'en être ridicules. C'est la violence de ces adverbes qui m'a réveillé.

Ceci fait, et ayant de par mes réponses fourni beaucoup de matière, les attaques de Barça prennent une autre dimension : 


Elles deviennent multifronts (le milieu familial ou l'origine sociale, la qualité de mes peintures de figs, mes toiles d'artiste, mon état de divorcé, mon âge, ma santé, ma santé mentale, mon niveau d'humanité, ce que je dois au forum, etc). 


Et alternent les techniques de déstabilisation variées qui suivent. Elles visent à fixer l'auditoire par enfumage, tout en insultant par ailleurs son contradicteur.

Les angles dont choisis en fonction exacte des blessures qu'elle peuvent causer et prennent source dans un.dialogue passé naguère (affaire Renault) dans la vie de son interlocuteur, dans ce qui est prehensible sur le net (toiles).Il n'y a plus d'empathie (enfin il n'y en a jamais eu), ni de réserve bien sûr.


1 L'humiliation : 


J'en cite quelques unes : 


Amateur d'histoire  :

"t'entraves peau de zob"

"mon gars, tout le monde a vu que t'y connaissais rien, etc.

"l'histoire c'est pas ton truc, te reste tes fameux martine à la plage"

Quand tu publies, tu pipes rien sur le sujet, c'est ton originalité "

"c'est l'effet call of duty"

"t'es aussi étranger au domaine ludique que l'histoire"

Homme divorcé : "cocu"

-Artiste professionnel : "l'artiste", "le galeriste" (Dans des connotations péjoratives) et "tes tableaux sont ultra moches, mièvres au point d'en être ridicules""si tu savais faire quelque chose de tes dix doigts".

Aucun recul, aucun esprit critique ne vient tempérer cela. Après tout je suis artiste peintre, faire qq chose de mes dix doigts est mon lot quotidien.

Il continue dans cesse.

-Homme dans un cap de vie un peu difficile, âgé de la cinquantaine : "humainement t'en es la, du moment que tu kiffes". "Papi" "tu maîtrises pas les codes".

Quelquefois, on a une Combinaison des deux, une pique à deux pointes : "tes toiles sont ultra moches...c'est sûrement pour ça que ta femme s'est barré".

Plus efficace émotionnellement.


2 les insultes


Après ce travail de sape psychologique, au terme duquel l'aggresseur s'estime en droit de le faire, (ayant considerablement déplacé le curseur de ce qui est théoriquement acceptable moralement), pleuvent les insultes : 


-"pauvre tache"

-" âne"

-"crétin"

-"trou de balle"

-"belle merde"

-"t'as de la soupe dans la tête



3 les associations dégradantes
:


Une technique d'avillissement est employée, la comparaison avec un animal : 


-"cafard"

-"animal"

-"animal"de nuit"

-"vilaine bête"

-"vieille chatte"


Une deuxième technique d'avillissement de l'interlocuteur se fait durant ces échanges, celle de l'association avec ce que l'agresseur suppose disqualifiant ou dégradant, relié au sexisme ou l'homophobie, ou encore une figure télévisuelle et radiophonique qui ne lui plaît pas. Tout ce qui peut discréditer est bon, même le fait de dire qu'il est un.enfant, donc pas apte à discuter avec les grands. 


-"Mythomane de l'école des filles", donc menteuse.

-"Traînée", donc femme facile, dont on dispose comme on veut.

-"grand fou" terme renvoyant quelque peu au vocabulaire homo.

-"t'es qu'un enfant"

-Stéphane B
ern. À cet égard si Barça s'appelait Stéphane, la fixation sur ce personnage donnerait une explication savoureuse a cette récurrence. Puisque Stéphane "Berne".a voir donc.


4 l'emprise sur la personne et attiser la souffrance psychologique.


Enfin, continuant sa logique d'avillissement de son interlocuteur, on passe à l'imagerie sadique, avec emprise psychologique manifeste et soumission de l'autre a un objet, ou contrôle a distance de sa souffrance ou de son sommeil.


"ah si la tu es devenu mon paillasson, dont je n ai que faire d ailleurs"


-"donc oui t es ma paillasse dorénavant mais rassure toi je vais vite le lasser, j aime les jeux plus équilibré".


-"l'avantage avec toi c est qu on a pas besoin d avoir des manches remplies de muscles pour te faire du mal"


-"après ça fait deux jours que je te prive de sommeil, les mains dans les poches, sans forcer ce qui devrait rien arranger aux troubles plus hauts" (il fait référence à une réponse que je lui avais faite, comme quoi il sera vieux un jour, de pb de prostate, d'érection, comme tout le monde).

-"allez, j'en ai fini avec toi l'energumene"



Savoir donc que l'autre est sa paillasse, dont il fait ce qu'il veut. Qu'il peut faire mal à distance, qu'il peut priver de sommeil et l'empecher de mener sa vie normalement et d'avoir une vie épanouie sexuellement, ceci lui fait plaisir, lui donne un sentiment de satisfaction.

Zéro empathie. La cruauté pure.




5 l'enfumage



Voyant que je réponds toujours, de façon argumentée, il alterne régulièrement insultes et fausses informations, brouillant les pistes et cherchant à se disculper. Ou se faire passer, lui, pour victime d'un mythomane, ou d'etre victime de propos "horriblement mechants".

Ou que je suis l'auteur de l'agression. Ce qu'il sait être contraire, ce qui importe ici c'est d'emporter l'adhésion, non ce qui est vrai.


Ces phrases -quelquefois compliquées à lire- sèment le doute dans l'esprit des lecteurs et tendent toutes à ce que la faute soit au minima partagée, soit reportée le plus possible sur la personne qui est en fait victime d'agression. Il le fait régulièrement.


-"mais si la discorde était là c est particulièrement stupide, il conviendrait d abord de préciser les termes, ce qu on entend par poche de résistance, de quels panzer grenadiers on parle, et visiblement de quelles missions très précisément et de toute manière il n y avait pas matière à dérailler à la première contradiction 

Le pire c est qu il s'agit ici de l'armée allemande précisément celle qui a montré le plus d'adaptabilité tactique"


-"Ensuite c est toi qui t es comporté comme une vieille chatte à inventer des histoires"


-"T as dit d horribles méchancetés c est certain mais il n y avait rien de vrai donc tu peux pas m avoir touché"



"et a exposer ses mensonges ou pures inventions à mon endroit le truc c est que lui sait et moi aussi (à moi si il croit vraiment au truc.qu ils s inventent va savoir)"

"Dans mon idée ce qui nous connaissent pas devraient plutôt conclure : C est quoi ces barges quo viennent nous emmerder avec leur vie sans intérêt et ceux qui nous connaissent pour eux ça change rien ils nous connaissent donc ne sont pas sensible à l imagination du caporal ou au manque se temps que j accorde à ce débat".

"Moi j existe vraiment et j ai pas besoin de passer par un forum pour vivre ma passion tu comprends, ça va rien changer que truc muche se fasse telle idée et tu me fais comprendre à l inverse à quel point le fantasme.d un statut sur ce forum et au contraire primordiale pour bouzigue" 


"note que d entrée de jeu j ai pensé épargner ta susceptibilité puis t es fait remarqué autant que c est possible que ca ne servait a rien et toi tu choisis de te comporter comme la derniere des trainees"


"ils" merde voilà qu il fait dans la parano"


"C est généralement aussi pour ça qu en vieillissant le commun des mortels acquiait un peu de sage, ça évite de suer sang et eau parce qu on évolue dans un monde dont on ne comprend plus les codes...t y crois en plus"



Inversant en cela totalement la réalité des faits, un déni simple et frontal des faits et de leur reel déroulement chronologique.


6 la distanciation vis a vis fes faits et le déplacement du curseur moral .


Il ajoute dans un de ses derniers posts, qu'il s'est simplement "resignalé a ses amis, leur montrant son sens de l'humour". 

Il mentionne "pas de soucis pour maintenir cette oeuvre d art en ligne".


Ces assertions visant à "normaliser"cet échange, le placer sous la couverture d'un innocent dialogue (certesun peu rugueux ) entre amis sur le ton de l'humour.

Une autre technique de distanciation avec le réel consiste à se présenter en joueur d"un jeu vidéo, où il rend compte à ses amis où il en est.

S'imaginant qu'il combat un big boss dans un jeu, il est en fait à esquinter le mental d'une vraie personne.


-" l'effet tigerfear alors que j'avais statistiquement une relative improbabilité de le neutraliser définitivement"


Une autre illustration de la distance avec le réel est l'utilisation du terme moi j'existe vraiment

Ce qui est aussi le cas de la personne qui reçoit ses messages. Sans qu'il daigne se poser la question. Il est dans sa logique d'exclusion et de destruction. Il a commencé comme ça, il finit pareil.

Dans les derniers mots, où j'indique ma liberté d'expression et la défend aussi dans l'affaire Renault, il réoriente le débat vers une liberté qui se discuterait, qui serait négociable en quelque sorte, une forme aussi de paravent avec le réel. Il fait de même avec la loi qui pour lui est criticable et régulièrement révisée.

Ceci pour lui étant un paravent sémantique, et participant de la même aliénation du vrai, soit en réalité, en insultant de facon continue sans limites, il commet ces délits d'insultes et de diffamation publique, ce depuis une semaine, et de façon continue.

Et qu'il sera "moins là a l'avenir", donc tout va bien selon lui. C'était une apparition en somme, ce n'est pas grave. Les faits n'ont pas de conséquence.


Alors qu'il s'agit d'une agressions suivie d'insultes, de diffamations, diverses et variées, répétées et graves sur un forum internet.

_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.


Dernière édition par Caporal Von Jackson le Lun Fév 03, 2020 8:10 am; édité 44 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 12:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu n'es plus important pour moi.

Je t'ai situé.

Chaque mot remplira un dossier, et je me réserve le droit de l'ajouter à une liste deja très longue. Pour action en justice.

Tu n'es ni un ami, ni un membre de ma famille, en aucune manière un proche. Tu ne le seras jamais.

Je cesse d'alimenter ce post puisque c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire.

Il y a des lecteurs, ils savent maintenant ton problème.

Et tu crains d'etre lu.
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
barca
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Fév 2010
Messages: 2226
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 5:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sauf que je te propose depuis une semaine maintenant de clore le débat et tu continues t9n déballage à mon endroit, je ne te reponds que sporadiquement en te disant que si j ai égratigné ta susceptibilité j en suis bien navré et tu surrencheri sans cesse. Qui a un problème ici Christian?

C est toi qui a commencé les insultes et les propos diffamatoires j ai lu quelque part que tu parlais de justice il te faudrait un sacrement bon avocat. Du coup j ai tout copié aussi à défaut d avoir tout lu.

C est à la mode cette histoire de pervers narcissiques, sauf que ça colle pas les pervers poursuivent leur proie, moi je te souhaite bon vent
_________________
« Suis ton chemin et laisse dire les gens ! » Machiavel

http://armeesbarcides.blogspot.fr
http://dailybarcide.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
barca
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Fév 2010
Messages: 2226
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J ai du mal à hiérarchiser les informations aujourd'hui, un homme à été abbatu à 100m de chez moi cet après midi (entre la vie et la mort, une balle en pleine tete), dans une des rues ou j évolue avec mon petit de deux ans. J ai honte à nous relire, je veux bien effacer tout ça unilatéralement pour prouver ma bonne foi et mon envie de voir cette affaire close, en espérant aussi que ça permette à chacun de se concentrer sur les siens et de ne pas se trouver blesser suite à ça.
_________________
« Suis ton chemin et laisse dire les gens ! » Machiavel

http://armeesbarcides.blogspot.fr
http://dailybarcide.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 10:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

barca a écrit:
Christian?


Pour la première fois, mon prénom. Le rideau se déchire.

J'existe enfin.

J'ai donc le droit de ne pas être méchamment boulé, objet de risée devant les autres.

J'ai le droit de ne pas être contraint à la défensive, craignant pour ma place, en dignité, , parmi les autres sur ce forum. Parce que j'aime bien ce qui s'y déroule, j'aime voir des infos, j'aime voir les réalisations des autres, que j'apprécie et respecte.Je n'ai jamais contesté ta place. Mais contesté la facon d'agir.de juger. De dégrader, oui.

J'ai le droit de ne plus me mettre en boule et boxer, mais d'être simplement entendu et écouté avec bienveillance. Je peux me tromper bien sûr. Il suffit de le dire en termes corrects. Chacun ses mérites.certains sont forts en histoire, d'autres sont doués pour autre chose. D'autre enfin ont peu de choses à montrer, mais partageant le hobby sont très bienvenus. Je n'ai jamais voulu écraser personne.

Je suis un homme de 52 ans, avec sa dignité, sa liberté d'écrire (même des erreurs) sans etre jugé, vilipendé, interpelé. Je suis un homme avec une histoire, une femme, puis une seconde (belle et gentille femme) et trois enfants. Et donc ai le droit à ce qu'on ne me rabaisse pas sur ce plan. Je serais célibataire que ca ne changerait rien. J'ai ma capacité de séduction aussi. Comme toi. Et un homme avec des blessures de vie aussi, qui ne sont pas non plus des objets de risée à son encontre.

Comme toi tu as un enfant de deux ans, respectable en soi. Si tu étais divorcé, je ne te dirais pas cocu. Je sais ce que c'est que le regard en coin des voisins. L'expérience.

Hors pervers narcissique (dernière explication possible, a ta conduite sourde et aveugle) , pas de jugement sur toi en temps que personne.. Je vois que tu veux arreter les frais, alors je retirerai ceci. Je prendrai en consideration cette difference avec cette pathologie et l'attribuerai a l'aveuglement, la surrenchere, l'ignorance de l'autre. Cela dit, si le pervers est a la mode, les propos humiliants, l'attitude de jugement, le rabaissement de l'autre c'etait pas trendy cette semaine, c'était la fashion week. Et les schémas d'actions sont tres très proches.

Je suspends mes posts dans le mode qui est le mien depuis 5-6 jours.. J'attends la complète prise de conscience des dégâts et du stress occasionné. Je panse mes blessures psychologiques.

Pensée a ton voisin, a sa famille éplorée. J'ai mon niveau d'humanité, de compassion, d'empathie, de respect des autres dans la douleur. Et personne n'en est le juge. Et je pense être un bon homme, un bon artiste peintre, un bon mari et pere. Et un bon ami.

Je ne suis pas seul à chialer derrière mon écran, j'ai une vraie vie. Ni ne joue seul. Demandes à Lug, Demarkation, Goldfinger, Celtish, Earlinger et d'autres encoresi je suis plutot organisateur de parties ou pas. Je fais partie de ce beau groupe depuis longtemps et ne méritais en aucun cas d'etre rabaissé à un ignare qui "tente" de parler jeu ou histoire, dont on peut rire comme ca.

Tu ne connais rien de mon histoire et mon rapport au jeu. Ni mes collections, dont je suis fier, non sans raison.

Je ne me suis reconnu en rien cette semaine ici. Et ai boxé parce qu'on me discreditait.

Tu aurais fait pareil.
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.


Dernière édition par Caporal Von Jackson le Sam Fév 01, 2020 10:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Sam Fév 01, 2020 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les insultes sont là.

Pour autant, je ne te ferai pas de procès. Tu as besoin d'argent pour ta famille, ton enfant. Tes figurines.

Je rappelle que j'ai cessé deja une discussion lourde avec toi, il y a des annees, justement parce que tu te lançais en peinture. Par respect. C'est bien Marc qui m'a écrit alors.

Je fais a peu près le même métier que toi, je peins, je fais des animations. Respectes moi, c'est tout ce que je demande.

Et ce que j'écris n'est pas une bouse. C'est un texte, un écrit. Ca se respecte. C'est le produit d'une pensée.

Et mes toiles sont très belles. Simplement tu les a vues au travers d'un prisme négatif.
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
barca
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Fév 2010
Messages: 2226
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Dim Fév 02, 2020 3:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

alors il nous appartient de transformer ce déballage en hommage mérité à Marc, marcur pour les observateurs
_________________
« Suis ton chemin et laisse dire les gens ! » Machiavel

http://armeesbarcides.blogspot.fr
http://dailybarcide.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Dim Fév 02, 2020 5:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce "déballage" est comme "égratigné ma susceptibilité".

Ce sont des mots, certes sur la bonne voie,, mais qui n'expliquent ni la violence ni la durée. Ce sont des mots comme des masques.

Il faut aller à la racine, qui est un type de comportement, de rapport aux autres. Qui préside à la plupart des maux relationnels.

On peut le faire par mp. Je suis prêt à reconnaître mes excès. Mais il faut être prêt de ton côté a évoluer sur au moins un point que je crois cerner. Et qui a permis ce déballage.

Marc est toujours là ?
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Caporal Von Jackson
Maréchal
Maréchal


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 5208
Localisation: Carnac 56

MessagePosté le: Dim Fév 02, 2020 3:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

barca a écrit:
et surtout humainement t en es là... du moment que tu kiffes...


Je vais te donner un exemple de mon humanité :

Il y a dix environ, un homme est venu dans mon atelier, il était entouré d'amis.

Il m'a dit qu'il venait honorer une promesse faite à sa femme un an avant, soit un jour d'acheter une de mes toiles.

En précisant qu'il était papa d'une petite fille mais que sa maman était décédée durant l'accouchement.

Un moment très délicat au niveau des émotions. On a parlé un peu, une toile pouvait correspondre à sa situation. Un homme plongeant dans l'eau, pour attraper au fond de l'ocean une étoile. Il était blessé et plongeait dans une grande souffrance.

Mais il cueillait une étoile, sa fille.

Cet homme n'avait pas assez d'argent pour acheter ce grand tableau. Je lui ai proposé un deal : il achète la toile a la moitié du prix, et il revient m'acheter une autre toile pour le montant manquant. Il choisira ce moment. Je lui ai juste dit, quand vous repartirez sur le chemin de vie, pleinement heureux.

Je me fiche bien de vendre une toile a ce monsieur. Ce qui est important c'est de créer une perspective, un avenir devant cette épreuve.

Il est repassé deux ans plus tard, avec une jeune femme, enceinte, et qui se trouvait être la psy qui l'avait soigné. J'ai fait une toile spécialement pour eux, une famille sur un papillon, symbolisant la métamorphose, le changement. Et traversant un hiver, le dépassant.

Le hivers ne sont que les écrins des renouveaux.

Je te donne rendez-vous plus tard, quand les choses seront éclaircies et que tu auras pris conscience que j'ai une humanité.

Exactement comme toi. Et méritais infiniment mieux que le ton, les termes que tu as employés envers moi, ce dès le début.

Prends soin de toi, la prise de conscience sera forcément difficile.
_________________
"la guerre, c'est comme la chasse ; sauf qu'à la guerre, les lapins tirent".

Charles de Gaulle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BlitzKrieg Index du Forum -> Armées et organisations Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Page 13 sur 13

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
subGreen style by ktauber
Traduction par : phpBB-fr.com